Nous sommes tous UN

Soyons nous-mêmes

EVEIL

Classé dans : citations — 20 juin, 2009 @ 13:38

5828149d.gif

EXTRAIT DE SAGESSE AMÉRINDIENNE p169
EVEIL

Être généreux, cela veut dire donner, et cela commence dans le cœur,
en affirmant la confiance en l’abondance de l’univers.
l’abondance circule, comme la respiration. Inspirez, expirez
Lorsque nous doutons  de la capacité de respirer, la respiration se serre;
lorsque nous ressentons de la peur ou que nous formons des pensées de pénurie, alors le courant de l’abondance dans notre vie se contracte. Le canal doit être ouvert aux deux extrémités pour que l’eau de source atteigne le jardin.
Lorsque vous donnez avec votre coeur peut-être la chose à laquelle vous êtes le plus attaché ,
le canal de la générosité s’ouvre.

L’emploi que vous attendiez, la bourse d’études que vous espériez, le message spirituel que vous vouliez recevoir
en priant, tout cela devient disponible.
C’est le cycle de la réciprocité: ce qui sort de votre esprit vous reviens toujours.

Nous sommes dans le cercle de la vie, et les choses sont dans un processus de changement et d’équilibre.

Beaucoup de gens ont succombé à l’illusion de la pénurie.
Même des eaux et des vents se sont retirés à cause de la force de cette illusion dans l’esprit des gens.
Pour écarter cette illusion, les autochtones ont institué la distribution des cadeaux.
Que nous nous sentions incertains ou vraiment comblés, nous organisons une cérémonie où nous nous donnons
des choses les uns aux autres;certains donnent tout ce qu’ils ont.

La générosité est un soleil chaud qui brûle les nuages qui voilent l’abondance.
1a générosité est une semence de bonheur qui germe dans toutes nos relations.
L’acte de donner a donc une grande importance.
Dans le plus pauvre des foyers indiens,il y a toujours quelque chose à partager avec un invité.

Ainsi, il y a d’abord la foi et la volonté d’être, l’engagement à manifester le bien.
Puis, il y a l’énergie de la compassion, de la bienveillance, de la générosité.
Ensuite, il faut savoir que notre pensée détermine notre réalité et purifier ce ruisseau créatif de l’esprit.

À mesure que notre esprit s’éclaircit, notre vision s’éclaircit aussi, et ce que nous envisageons,
ce que nous espérons se manifeste.
Par conséquent, il est sage d’être conscient de son propre but dans la vie, afin que la vision et sa réalisation
puissent être alignées sur son propre devoir sacré.

2 commentaires »

  1. lumierederose dit :

    De : Clody
    A : Huguette
    Continuez chère âme à éveiller les consciences. Et bonne route sur le chemin de l’Eveil.
    lumierederose.unblog.fr

    Dernière publication sur lumierederose : CoinMusic

  2. unpeudetao dit :

    Bonjour!
    Dans le même état d’esprit, un texte que j’aime bien..
    Amicalement, Unpeudetao!

    Les oiseaux de malheur et les oiseaux de bonheur

    Les hommes sont, les uns par rapport aux autres, comparables à des murs situés face à face. Chaque mur est percé d’une multitude de petits trous où nichent des oiseaux gris et des oiseaux multicolores. Les oiseaux gris, ce sont les mauvaises pensées et les paroles négatives. Les oiseaux multicolores, ce sont les bonnes pensées et les paroles positives.

    Les oiseaux multicolores, en raison de leur forme, ne peuvent entrer que dans des trous d’oiseaux multicolores. Il en va de même pour les oiseaux gris qui ne peuvent nicher que dans des trous d’oiseaux gris.

    Maintenant, imaginons deux hommes qui se croient ennemis l’un de l’autre. Appelons-les A et B.

    Un jour, A, persuadé que B lui veut du mal, se sent empli de colère à son égard et lui envoie une très mauvaise pensée. Ce faisant, il lâche un oiseau gris et, du même coup, libère un trou correspondant. Son oiseau gris s’envole vers B et cherche, pour y nicher, un trou vide adapté à sa forme. Si, de son côté, B n’a pas envoyé d’oiseau gris vers A, c’est-à-dire s’il n’a émis aucune pensée négative, aucun de ses trous gris ne sera vide. Ne trouvant pas où se loger, l’oiseau gris de A sera obligé de revenir vers son trou d’origine, ramenant avec lui le mal dont il était chargé, mal qui finira par ronger et détruire A lui-même.

    Mais, imaginons que B a, lui aussi, émis une mauvaise pensée. Ce faisant, il a libéré un trou où l’oiseau gris de A pourra entrer afin d’y déposer une partie de son mal et y accomplir sa mission de destruction. Pendant ce temps, l’oiseau gris de B volera vers A et viendra loger dans le trou libéré par l’oiseau gris de ce dernier. Ainsi les deux oiseaux gris auront atteint leur but et travailleront à détruire l’homme auquel ils étaient destinés.

    Mais une fois leur tâche accomplie, ils reviendront chacun à leur nid d’origine, car il est dit : “Toute chose retourne à sa source.” Le mal dont ils étaient chargés n’étant pas épuisé, ce mal se retournera contre leurs auteurs et achèvera de les détruire. L’auteur d’une mauvaise pensée, d’un mauvais souhait ou d’une malédiction, est donc atteint à la fois par l’oiseau gris de son ennemi et par son propre oiseau gris, lorsque celui-ci revient vers lui.

    La même chose se produit avec les oiseaux multicolores : si nous n’émettons que des bonnes pensées envers notre ennemi alors que celui-ci ne nous adresse que de mauvaises pensées, ses oiseaux gris ne trouveront pas de place où loger chez nous, et retourneront à leur expéditeur. Quant aux oiseaux multicolores porteurs des bonnes pensées que nous lui aurons envoyées, s’ils ne trouvent aucune place chez notre ennemi, ils nous reviendront chargés de toute l’énergie bénéfique dont ils étaient porteurs.

    Ainsi, si nous n’émettons que de bonnes pensées, aucun mal, aucune malédiction ne pourront jamais nous atteindre dans notre être. C’est pourquoi il faut toujours bénir, et ses amis, et ses ennemis. Non seulement la bénédiction va vers son objectif pour accomplir sa mission d’apaisement, mais encore elle revient vers nous, un jour ou l’autre, avec tout le bien dont elle était chargée.

    Adapté d’une histoire de Tierno Bokar Salif Tall, citée par Amadou Hampâté Bâ dans “Tierno Bokar, le sage de Bandiagara”,
    Ed. Seuil,
    1980.

    Dernière publication sur Contes, légendes, fables et histoires. Poêmes, textes et prières. : Sonnet mystique, Marquise de LAQUEUILLE

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

alcool et consequences |
aide aux personnes difficultés |
La Drépanocytose |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bien se soigner
| idchute
| la prévention cardiovasculaire